*

37.

Léonie arpente pieds nus le chemin bétonné des rochers du bord de mer, la boîte de transport pour chats à la main.

Elle s’arrête après le troisième tournant, à l’abri d’une petite plage au sable ocre.

Elle s’assied sur un rocher sec et s’adresse à la boite : « Vraiment, il est temps que tu retournes d’où tu viens, Gollum » Et d’un petite pousse de la paume, elle presse l’oiseau hors de son antre.

Il fait demi-tour et y retourne prestement.

Elle reprend l’oiseau fermement et le met sur le dessus de la boite « Allez, vas-y, envoles-toi ! » l’encourage-t-elle.

Gollum ne bronche pas.

Elle l’élève alors de tout son poids et le lance dans le ciel marin aussi fort qu’elle peut, vers le large, les embruns et ses congénères goélands.

Il s’éloigne lourdement dans un bruit de battements d’ailes.

Elle croit l’affaire réglée mais au-dessus de l’écume, Gollum rebrousse chemin et revient se fourrer dans ses bras avec de longs cris plaintifs. Elle serre l’oiseau contre elle et lui murmure doucement : « Ne t’inquiète pas, je te ramène à la maison. On réessayera demain encore… »